Les primaires un progrès démocratique ?